Faut-il commencer la photographie avec un 18-55 ?

Le 18-55 est un objectif connu de tous les photographes et souvent critiqué. Pourtant, il s’agit, à mon sens, d’un excellent objectif pour débuter la photo. Dans ce billet, je vais vous expliquer pourquoi vous ne devez pas forcément viser des objectifs plus onéreux en commençant la photographie.

 

Ils ne sont pas tous égaux

Pour commencer, sachez qu’il existe une pléthore d’objectifs 18-55 f/3.5 – 5.6. Leurs fiches techniques se ressemblent, mais ils sont tous légèrement différents. En effet, la qualité optique, la finition et le moteur autofocus changent d’un modèle à l’autre.

 

Pourquoi on ne les aime pas

Globalement, la qualité optique de ces objectifs de kit (nom donné aux objectifs fournis en pack avec des appareils photo) n’est pas extraordinaire, le piqué n’est pas exceptionnel (netteté des images produites), le vignettage est important et des aberrations chromatiques sont souvent visibles. Je parle chinois ? Pas d’inquiétude ! Je dis simplement que la qualité des images produites avec ce genre d’objectif n’est pas exceptionnelle (mais elle n'est pas catastrophique pour autant). 

Un autre reproche qui revient régulièrement est la qualité de fabrication. En effet, la bague de fixation est en plastique, la fluidité des bagues de zoom et de mise au point est perfectible et la finition de l'ensemble est moyenne.

 

Pourquoi je les défends

a) Le photographe prime toujours sur le matériel

La qualité optique des 18-55 n’est, certes, pas extraordinaire, mais elle est, à mon sens, suffisante pour débuter en photographie et même plus… Vous ne me croyez pas ? Regardez les images de Yuri Fine Art, un photographe qui produit des images magnifiques avec un 18-55 et un Canon 600D (il dispose également d'un télé-objectif qu'il utilise moins souvent) :

Voir plus d'images de Yuri Fine Art : www.yurifineart.com

b) Ils sont (presque tous) stabilisés

Pour rappel, la stabilisation permet d’utiliser des vitesses d’obturation plus lentes que la normale à une longueur focale donnée (voir La vitesse d’obturation). C’est une fonctionnalité très utile et absente sur de nombreux objectifs. Par exemple, grâce à la stabilisation, vous pouvez améliorer la qualité de vos images en utilisant un temps de pose plus long et donc une sensibilité ISO plus basse.

c) La distance de mise au point minimale est de 25 cm seulement

Cela signifie que vous pouvez faire la mise au point en étant très près de votre sujet et donc obtenir un rapport d’agrandissement (grossissement du sujet) plus important qu’avec bon nombre d’objectifs plus onéreux. Ainsi, vous pouvez tester la macrophotographie sans acheter un objectif dédié.

d) Une plage de zoom intéressante

A 18 mm vous avez un petit grand angle, idéale pour faire de la photographie de paysages ou de rues. A 55 mm vous avez un petit téléobjectif pour faire du portrait ou de la macro.

e) Un poids et un encombrement contenu

Grâce à l’utilisation importante de plastique et à leurs ouvertures relativement réduites, les 18-55 sont légers et compacts. Idéale pour les balades photos et le rangement dans une sacoche.

 

Comme vous avez pu le constater en lisant cet article, ces objectifs sont extrêmement polyvalents ! La stabilisation combinée à une distance de mise au point minimale très faible et une plage de zoom sympathique en font d’excellents compagnons pour vos reflex. Ils sont parfaits pour débuter et découvrir ce qui vous intéresse en photographie. Je ne dis pas que vous ne devez pas investir dans de nouveaux objectifs, mais il ne faut pas être trop pressé. Vous pouvez faire énormément de choses avec un simple 18-55.

J’espère que cet article vous a plu, n’hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires et à partager l’article. Je vous dis à bientôt et bonne photo !