L'exposition

Vous souhaitez apprendre la photographie, mais vous ne savez pas par où commencer. Vous êtes au bon endroit ! Dans cet article, nous allons nous intéresser à la base de cet art : l’exposition. En effet, que vous utilisiez un appareil argentique ou numérique, un reflex ou un smartphone, vous devez savoir ce qu’est l’exposition. Pour commencer, sachez qu’il s’agit de la quantité totale de lumière reçue par la surface sensible (capteur numérique ou film argentique) pendant la prise de vue. Pour mieux comprendre, nous allons nous intéresser à l’effet qu’elle a sur vos photos et aux paramètres qui l’influencent.

 

De quoi s'agit-il ?

Pour commencer, voici une photo normalement exposée d’un écureuil déterminé et courageux (« personne ne grimpera dans MON arbre ! ») :

Voici maintenant la même image dans une version sous-exposée : 

Une quantité insuffisante de lumière a été capturée, la photo est trop sombre. Voici encore notre écureuil préféré, mais maintenant dans une version surexposée : 

Trop de lumière a été captée, la photo est donc trop claire. 

Plus une photo est exposée et plus elle est claire, sachez cependant qu’il s’agit d’un choix artistique ; si vous trouvez que votre image est plus belle en la surexposant ou en la sous-exposant, faites-le ! (Ce n’est pas interdit !)

 

Le triangle de l'exposition

Nous savons à présent ce qu’est l’exposition, mais il faut également comprendre les trois paramètres qui l’influencent :

a) La sensibilité ISO

Plus la sensibilité ISO est élevée et plus votre capteur est sensible à la lumière. Pour que ce soit plus clair, vous pouvez comparer ce paramètre à la peau : je suis blanc comme un cachet d’aspirine, ma peau est donc très sensible à la lumière, je suis donc l’équivalent d’une sensibilité ISO élevée ! Si au contraire, vous avez une peau plus foncée, vous êtes donc moins sensible à la lumière (et vous prenez moins de coups de soleil que moi) et vous correspondez à une sensibilité ISO basse.

b) L’ouverture du diaphragme

Pour comprendre ce paramètre, vous pouvez imaginer qu’il s’agit d’une fenêtre : plus elle est grande et plus elle laisse entrer de lumière. On peut imaginer qu’une grande ouverture correspond à une énorme baie vitrée et qu’une petite ouverture ressemble à un trou de serrure.

c) La vitesse d’obturation (ou temps de pose)

Reprenons notre bonne vieille fenêtre, plus vous la laissez ouverte longtemps, plus vous laissez entrer de lumière. Une vitesse d’obturation élevée laisse donc entrer peu de lumière, puisque la fenêtre (l’obturateur) s’ouvre et se referme très rapidement ; au contraire, une vitesse d’obturation lente laisse donc entrer beaucoup de lumière.

En augmentant la sensibilité ISO, l’ouverture et le temps de pose, on fait rentrer plus de lumière et l'image sera plus exposée (et inversement). Il est important de comprendre que ces trois paramètres sont interconnectés : si, par exemple, je réduis l’ouverture du diaphragme, il faudra compenser en augmentant la sensibilité ISO ou le temps de pose pour avoir la même exposition ! On appelle ce trio, le triangle de l'exposition. 

 

 

Mon appareil est un génie

Vous avez peut-être remarqué que dans la majorité des modes de votre appareil photo, celui-ci expose normalement vos images sans vous demander votre avis sur la question. Mais comment fait-il ? Sans entrer dans les détails, sachez que votre APN (appareil photo numérique) dispose d’un système de mesure de l’exposition, il analyse la scène et laisse entrer une quantité de lumière qui lui semble appropriée (il existe d’ailleurs plusieurs modes de mesure).  

 

Mon appareil est un imbécile

Mais pourquoi faire des réglages soi-même si mon appareil sait le faire tout seul ? (C’est une question que l’on me pose souvent ! ) Eh bien, il y a beaucoup de raisons et comme vous allez le comprendre, les machines n’ont pas encore dépassé l’homme (Skynet n’est pas encore là) :

  • L’appareil peut se tromper : dans certaines situations, votre APN n’arrivera pas à mesurer correctement la lumière de la scène et il va faire n’importe quoi.
  • Votre incroyable reflex Canon à 6000€ (ou n’importe quel APN) n’a pas de cerveau : il ne sait pas si vous photographiez à l’intérieur ou à l’extérieur et il ne sait pas non plus s’il capture une scène de nuit ou de jour. En somme, il n’a aucune idée de ce que vous faites et il ne peut pas deviner à quoi vous voulez que votre cliché ressemble.
  • Chaque paramètre n’influence pas seulement l’exposition, il modifie le rendu de votre photo : la vitesse d’obturation change la manière dont le mouvement est capté, l’ouverture fait varier la profondeur de champ et la sensibilité ISO modifie le grain de votre cliché. (Si ces termes ne vous sont pas familiers, ne vous inquiétez pas, ils sont expliqués dans d’autres articles) C’est en jouant avec ces paramètres que vous pourrez vous exprimer artistiquement et créer les photos que vous voulez, d’où l’intérêt de les contrôler manuellement !

En laissant l'appareil gérer l'exposition tout seul, je n'aurais pas obtenu le même rendu ! 

 

Pour résumer

Changer l’exposition revient à rendre votre photo plus ou moins claire. Pour ce faire, vous pouvez toucher à trois paramètres différents (ouverture, vitesse, ISO), mais chaque paramètre à une contrepartie et va modifier le rendu de votre image. Le système de mesure de l’exposition va tenter d’exposer normalement tous vos clichés, mais il peut faire des erreurs. Il ne faut donc pas laisser votre appareil tout faire à votre place, il ne sait pas ce que vous voulez et ne fera pas toujours les bons choix en matière d’exposition et de rendu.

Quiz

Pour vérifier que vous avez bien compris, voici une petite liste de questions auxquelles vous pouvez répondre dans les commentaires : 

  • Si une photo est surexposée, est-elle trop claire ou trop sombre ?
  • Comment font les appareils photo pour exposer normalement nos clichés ?
  • Quels paramètres influencent l'exposition de nos photos ? 
  • Qu'est-ce que le triangle de l'exposition ?

 

Nous voici donc à la fin de cet article, j'espère que c'est maintenant un peu plus clair pour vous. Les prochains billets sont dédiés aux différents angles du triangle (ouverture, vitesse d'obturation, sensibilité ISO, à lire dans l'ordre). Une fois que vous maîtriserez les trois paramètres de l'exposition, vous pourrez commencer à vous amuser en photographie et à créer toutes sortes d'images ! N’hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires et à partager l’article. Je vous dis à bientôt et bonne photo !